Attention pas de panique....

S'il est important pour les parents de faire attention, il ne faut pas diagnostiquer systématiquement une anorexie mentale à chaque changement de comportement alimentaire d'une adolescente par exemple. C'est le plus souvent au cours de l'adolescence que l'anorexie apparait, envahit l''espace familial. Toutefois, la vigilance ne doit pas tourner à la phobie. Un chagrin d'amour, une dispute entre amies, des problèmes au lycée : pour toutes ces raisons, on peut avoir moins d'appétit. C'est lorsque le trouble devient chronique, ou la perte de poids visible qu'il faut s'inquiéter.

On estime que la guérison est obtenue dans 50% des cas et que pour 1/3 des cas, les malades gardent plus ou moins certains comportements face à la nourriture. Environ 10% des anorexiques meurent des suites de leur maladie, par dénutrition ou suicide. Ce risque de décès fait de l'anorexie mentale un trouble à prendre très au sérieux.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site