Comment se manifeste la boulimie ?

La boulimie entraîne des comportements compulsifs de consommation de nourriture, en grande quantité, en un temps assez court. Les aliments choisis sont assez stéréotypés : aliments très caloriques, volontiers sucrés (gâteaux, crèmes, glaces, chocolat...) parfois salés (charcuterie, fromages, chips...). Le déroulement de la crise est marqué par un début brutal (aussi appelé la pré-crise), où la personne se sent envahie par un sentiment diffus de vide, de grande anxiété de tension, d'angoisse. Elle ressent alors un besoin impératif de manger, en effet l’ingestion massive et brutale pourra le calmer. Les tentatives de lutte contre ce sentiment sont le plus souvent vaines.

Cet état d'anxiété se solde donc par la crise boulimique proprement dite, avec une ingestion rapide et désordonnée d’une grande quantité d’aliments (plusieurs milliers de calories). On note une préférence pour des aliments sucrés, une nourriture très riche, évitée voire proscrite en dehors des crises. Phénomène alors de compensation apres une forte restriction. La personne se trouve dans un état second, manger se fait sans plaisir .Cet excès alimentaire, est souvent accompagné de culpabilité, de perte de contrôle, et de sentiment de détresse face au trouble et à la honte d'avoir cédé à la pulsion. La crise peut durer jusqu'à ce que le malade ressente de violentes douleurs abdominales, signe que l'estomac est rempli, et signant souvent la fin de la crise.

Au bout d’un temps variable vient l’après crise, pendant laquelle la personne ressent un malaise physique : sentiment de douleur morale intense, une grande culpabilité, et surtout la honte. Qui se résout par des vomissements volontaires pour se soulager ; mais ils s'accompagnent d'une profonde honte et de remords. C'est le moment des résolutions, des promesses de ne pas recommencer la prochaine fois. En dehors de ces crises, les comportements alimentaires sont souvent perturbés : ces prises alimentaires sont souvent associées à un maintien du poids, donc : vomissements, prise de laxatifs, exercice physique, crise d'anorexie, diurétiques, lavements, médicaments coupe-faim.

Il existe deux types de boulimie :

Type avec vomissement ou prise de purgatifs :

Pendant l'épisode actuel de boulimie, le sujet a eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l'emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements.

Type sans vomissements ni prises de purgatifs :

Pendant l'épisode actuel de boulimie, le sujet a présenté d'autres comportements compensatoires inappropriés, tels que le jeûne ou l'exercice physique excessif, mais n'a pas eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l'emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements. 

4 votes. Moyenne 1.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×