L’obésité

L'obésité est l'épidémie mondiale du XXIe siècle. Sa prévalence et son intensité augmentent à des taux inquiétants, que ce soit chez les adultes ou bien chez les enfants. D'un point de vue médical, l'obésité est un "excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé".

Certains experts affirment que l’obésité est comparable, pour l’organisme, à un vieillissement approximatif de 20 ans. On doit distinguer l’obésité de l’embonpoint, qui est aussi une surcharge pondérale, mais moins importante.

Et pourtant, peu de gouvernements occidentaux s'attaquent à ce problème avec des campagnes de santé publique mettant l'accent sur les bienfaits du maintien d'un poids optimal, ou encore en soutenant la recherche sur l'obésité grâce à des financements supplémentaires.

Certaines tendances observées dans d'autres parties du monde sont également inquiétantes. Beaucoup de pays d'Asie du Sud-Est passent actuellement par une phase de « transition nutritionnelle », consistant en un changement structurel alimentaire et de mode de vie. Alors que le niveau d'activité physique diminue, la prévalence de l'obésité est de plus en plus accrue.

Diagnostiquer l’obésité

On ne peut se fier uniquement au poids d’une personne pour déterminer si elle est obèse ou si elle fait de l’embonpoint. Différentes mesures sont utilisées pour fournir des renseignements complémentaires et pour évaluer l’impact de l’obésité sur la santé.

L’indice de masse corporelle (IMC).

D’après l’OMS, il s’agit de l’outil le plus utile pour mesurer le risque de maladie associé à l’excès de poids chez les adultes. Cet indice se calcule en divisant le poids (kg) par la taille au carré (m2). On parle d’embonpoint lorsqu’il se situe entre 25 et 29,9, d’obésité lorsqu’il égale ou dépasse 30, et d’obésité morbide au-delà de 40. Le poids santé correspond à un IMC entre 18,5 et 25. Pour détecter l’obésité chez l’enfant, le médecin compare l’IMC de l’enfant avec l’IMC moyen d’enfants du même âge et du même sexe.

Le tour de taille.

Il permet de déceler un excès de graisse à l’abdomen. Il est question d’obésité abdominale lorsque le tour de taille dépasse 88 cm (34,6 po) chez les femmes, et 102 cm (40 po) chez les hommes. Dans ce cas, les risques pour la santé (diabète, hypertension, dyslipidémie, maladies cardiovasculaires, etc.) sont très élevés. L’embonpoint abdominal correspond à un tour de taille supérieur à 80 cm (32 po) chez les femmes, et 94 cm (37 po) chez les hommes.

Le rapport tour de taille/tour de hanches.

Cette mesure donne une bonne idée de la répartition du gras sur le corps. Le rapport est considéré élevé lorsque le résultat est plus grand que 1 chez les hommes, et plus grand que 0,85 chez les femmes.

Symptômes

L’obésité se traduit par un excès de tissus adipeux. Cet excès peut se répartir de deux manières différentes :

  • On parle d'obésité gynoïde quand l'excès de graisse se situe principalement au niveau des cuisses comme c'est habituellement le cas chez la femme ("culottes de cheval").
  • On parle d'obésité androïde quand les dépôts de graisses sont principalement au niveau du ventre (équivalent de l'obésité abdominale).

Pour des raisons hormonales, l’obésité androïde touche surtout les hommes, et l’obésité gynoïde, les femmes.

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×